Les bases à connaitre sur l’épilation à lumière pulsée

L’épilation est une séance que tout le monde devra affronter régulièrement. À la différence du rasage, elle a pour but de bloquer le développement des poils, voire les arracher définitivement. Comme la technologie s’évolue du jour au lendemain, maintenant, il existe d’autres façons d’y faire face. C’est le cas d’une épilation à lumière pulsée. Quels sont les conseils primitifs à savoir sur l’épilation à lumière pulsée ?

Comment cet engin fonctionne ?

Un appareil avec une lampe flash, cet épilateur est conçu pour effectuer une épilation assez différente de l’ordinaire. En fait, on fait disparaître les poils en les brûlant à l’aide de la lumière émise par l’appareil. La température idéale pour la brûlure est de 70° afin d’anéantir tous les poils cibles. C’est la mélanine des cils, mais non pas de la peau qui capte cette lumière. Ensuite, après une à deux semaines, ces cils tombent, car leur bulbe est totalement détruit. En fait, l’épilation à lumière pulsée s’avère avantageuse par rapport à celui de laser. Assez douloureuse, la brûlure est supportable par rapport à d’autres méthodes d’épilation courante. Elle est capable d’émettre beaucoup d’ondes et s’ajuste en général à toute teinture de la peau.

Une épilation destinée à qui ?

Même si les femmes sont toujours le plus intéressées à une épilation, cette nouvelle façon d’enlever les poils est également préférée par les hommes. Peu importe leur âge, l’épilation à lumière pulsée est commode sous leurs aisselles ainsi que sur les autres parties intimes de leur corps. Pour les personnes ayant la peau de type I, type II et III, l’épilation à lumière pulsée est recommandée. De même pour ceux qui ont les cils foncés. Mais l’efficacité est réduite avec les poils roux, les poils blancs ou blonds. Une fois de plus, pour les dermes plus foncés, le risque d’irritation causée par la brûlure est de vigueur. Donc, pour ceux qui ont le type de peau entre le IV et le VI, l’opération sera vouée à l’échec.

Quelles préventions à aborder ?

La peau pourra être exposée à de nombreux risques et c’est pour cette raison qu’il faut prendre des circonspections. Afin de bénéficier intégralement de cet appareil, il faut se protéger contre les éventuels effets néfastes. Parmi les précautions figure la protection des yeux en portant des lunettes adéquates. Cela est à préconiser puisque la lumière se manifeste en flash dangereux pour l’iris et la rétine. Autant que possible, son utilisation devra être hors de la présence des rejetons et d’autres personnes dépourvues de protection oculaire, mais susceptibles d’être touchées. Avant son achat, il faut vérifier avec attention les notices concernant sa durée d’utilisation, les contre-indications et son usage en général. Qui plus est, éviter de toucher les grains de beauté et les tâches de vieillesse. Avec une épilation à lumière pulsée, il est interdit de tirer plus d’une fois sur la même cible pour ne pas attiser la douleur.

Laser ou lumière pulsée : quelle méthode pour une épilation durable ?
L’électrolyse, une technique d’épilation qui vaut le coup ?